• Retrouvez nous sur Facebook

Prévenir, c'est guérir !

Les nuisances sonores au travail concernent près d’un salarié français sur trois.

 

Cause majeure de maladie professionnelle, les atteintes au système auditif sont une réalité quotidienne.

Les secteurs du TP/BTP sont les plus touchés par ces expositions nocives.

En cas d’exposition prolongée à des niveaux élevés, le bruit entraine des lésions irréversibles.

 

A des niveaux plus bas, le bruit apparaît comme une nuisance aux effets extra-auditifs  multiples :

  • Stress
  • Fatigue
  • Trouble du sommeil
  • Isolement social
  • Agressivité

 

A 85 dB(A), la réglementation rend obligatoire l’utilisation de protecteur individuel contre le bruit (PICB).

Le monde professionnel est exposé au respect des normes de sécurité et d’hygiène au travail.

 

Entre 2010 et 2030, on prévoit une augmentation de près de 40% du nombre de personnes âgées de 65 à 80 ans. La prévention à l’apparition de nouvelles pathologies ou d’handicaps reste importante.

  

10 bonnes raisons de se protéger du bruit au travail :

  1. Eviter l'accident de travail à cause de l'abrutissement lié au bruit.
  2. Baisser la consommation de médicament antistress.
  3. Rentrer le soir sans fatigue, stress, et énervement inutile.
  4. Mettre moins fort la télévision ou le volume de la musique.
  5. Etre plus attentif à sa famille car plus disponible à l'écoute.
  6. Consommer moins d'alcool et de tabac pour se décontracter.
  7. Avoir un meilleur sommeil car un endormissement plus facile.
  8. Ne pas s'isoler ni se sentir isolé par un manque de communication avec les autres.
  9. Ne pas avoir de maux de tête ni de bourdonnements d'oreilles.
  10.  Rentrer du travail avec une conduite plus sûre et l'autoradio moins fort !

 

Feuilletez le livret "Bruit & Travail" en cliquant ici
Ce fascicule d'information et de sensibilisation est transmis à chaque utilisateur avec son équipement sur mesure.

 

Encore quelques chiffres :

D’après une étude de la DREES en 2009 : 5 182 000 Déficients auditifs en France métropolitaine (soit 8,7% de la population).

 

La Presbyacousie :

A partir de 60 ans, le vieillissement affecte les organes de l’audition, ils se fragilisent et perdent de leur souplesse. En conséquence, il y a une déperdition progressive de l’acuité auditive et une surdité de perception apparait, c’est la presbyacousie.

 

Réglementation : Les salariés exposés au bruit

43% des actifs concernés par ces nuisances se disent insuffisamment informés sur les dangers provoqués par le bruit. Malgré les campagnes de sensibilisation et d’information, les messages portés restent rares et peu impactants.

 

Depuis 2006, les directives européennes ont été traduites en droit français mais les entreprises équipent leurs salariés de manière disparate, à cause d'une difficulté d’application de cette réglementation parfois obscure de sens.

 

Les différents seuils :

  1. 80 dB(A) et 135 dB(C) : Valeur Limite d’Exposition Inférieure, mise à disposition des protections antibruit (VAI)
  2. 85 dB(A) et 137 dB(C) : Valeur Limite d’Exposition Supérieure, obligation de porter des Protecteurs Individuels Contre le Bruit PICB (VAS)
  3. 87 dB(A) et 140 dB(C) : Valeur limite d’exposition en tenant compte des PICB (VLE)

 

Quel que soit le niveau :

  • Evaluation des risques
  • Suppression ou réduction au minimum du bruit à sa source

Consultation et participation des travailleurs pour l’évaluation des risques et le choix du protecteur.

  • Inscription des risques individuels sur le Document Unique d'Evaluation des Risques. 


Conclusion :

De plus en plus présents dans notre société, les bruits nocifs provoquent une altération définitive de l’oreille interne, les cellules cochléaires meurent et ces cellules ne se régénèrent pas, on parle d’une pathologie irréversible.

L'utilisation d'Equipement de Protection Individuelle antibruit reste toutefois encore la solution idéale pour le bien-être des personnels exposés...

Acteur de la prévention

Affiche
Affiche
Livret
Livret